Port de signes religieux à l’école : l’abrogation de la circulaire Chatel serait une faute grave

Gilles Bourdouleix, Député-Maire de Cholet et Président du CNIP, s’est insurgé contre les propos de Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education Nationale, qui estime que l’acceptation de mères voilées pour les sorties scolaires doit être “la règle”

« La laïcité n’est évidemment pas la négation de la religion. Elle est une double protection : protection de la liberté individuelle de pratiquer la religion de son choix ; protection de l’individu face aux atteintes éventuelles d’une religion à sa liberté. Envisager que l’on pourrait céder au nom d’une hypothétique tolérance, c’est perdre une bataille dans la guerre politique plus que religieuse que des extrémistes mènent contre les piliers de notre civilisation » déclare le Président du CNIP et député-Maire de Cholet, Gilles Bourdouleix.

« La ministre de l’Éducation Nationale a manifestement eu une oreille bienveillante aux propos d’une association de femmes voilées baptisée “Sorties scolaires avec nous”. C’est la raison pour laquelle, j’ai interpellé Najat Vallaud-Belkacem afin qu’elle me précise sa pensée sur la laïcité.
L’école doit rester un temple de la laïcité. Abroger la circulaire Chatel et autoriser le voile pour les accompagnateurs lors des sorties scolaires seraient une faute grave » conclut-il.