ASSEMBLÉE NATIONALE : LE SCÉNARIO D’UNE DISSOLUTION

ASSEMBLÉE NATIONALE : LE SCÉNARIO D’UNE DISSOLUTION

Le scénario de la dissolution peut être une carte à jouer pour Emmanuel Macron. Mais il ne la risquera probablement que s’il se trouve en très grande difficulté, au point de voir sa réélection risquer de lui échapper. Même avec un scrutin législatif comportant une dose de proportionnelle, LREM courrait assez peu de risques de voir la majorité échapper à une coalition sous sa direction, car ses différentes oppositions sont incompatibles entre elles

Pour une Droite libérale et conservatrice

Pour une Droite libérale et conservatrice

Le CNIP comme La Droite Libre sont attachés à une valeur cardinale : la liberté. Or, le triste épisode que nous vivons montre à quel point le pouvoir actuel écrase nos libertés. Il a privé la population de la liberté d’aller et de venir, suspendu autoritairement des activités économiques, réduit encore davantage le rôle du Parlement, perturbé gravement le rôle de la justice, au nom d’un état d’urgence qui met en sommeil l’Etat de droit pendant de longs mois.

Sécurité nationale : faire face aux crises d’ampleur nationale

Sécurité nationale : faire face aux crises d’ampleur nationale

Ainsi, on sait que la carence du système hospitalier a lourdement aggravé la crise du coronavirus dans notre pays. Mais cette carence tient beaucoup moins au nombre total de lits d’hôpitaux (6 pour 1000 habitants contre 8 en Allemagne) qu’au nombre de lits de réanimation (au début de la crise, 5 000 contre 28 000 en Allemagne). C’est l’insuffisance des capacités en réanimation qui a failli provoquer des décès encore plus massifs de malades gravement atteints.