Démocratie : Européennes, cherchez l’erreur !

« Cinq listes, il fallait bien cinq listes pour ouvrir droit au temps de parole officiel pour la campagne. C’est ainsi que le CNI, à travers ses listes “Pour une Europe Utile” aura droit à 3 minutes 30 » indique sa présidente Annick du Roscoät, par ailleurs tête de liste en Ile de France.

« Si la règle veut que les partis ayant un groupe à l’assemblée aient 20 minutes, tel l’UMP, comment expliquer que le Modem qui ne possède aucun groupe se soit vu attribuer ces précieuses 20 minutes ? » Deux poids deux mesures, ajoute-t-elle.

« Mais la palme du dénie de démocratie revient aux modalités appliquées au Nouveau Centre qui ne présente aucune des 5 listes obligatoires (certains de ses représentant figurant sur les listes UMP) et qui s’est vu accorder un temps de parole équivalent de celui de l’UMP, soit 20 minutes » s’indigne-t-elle.

« Les dès sont “pipés” mais les électeurs sont comme nous libres et indépendants. Ils jugeront » conclut-elle.