Bruxelles s’égare

Le CNI se dit scandalisé par les propos tenus par Viviane REDING, Commissaire européenne à la Justice et aux Droits fondamentaux des citoyens et dénonce l’attitude hypocrite de certains Etats Européens mais également des partis de gauche sur la question des Roms.

« La présence des Roms sur notre territoire est régie par le droit français et les normes communautaires. Dans ces conditions, la France a raison de faire respecter ses lois et refuser l’envahissement illégal des populations nomades qui s’installent dans nos communes au mépris des interdictions qui leur sont opposées » déclare Gilles BOURDOULEIX Président du CNI, Député-Maire de Cholet.
« La France est dans son droit quand elle fait le choix du contrôle de son immigration. Le contribuable français aurait-il une mission terrestre d’atténuer toute la misère du monde ? Crier ” stop ” à ces excès ne me paraît pas scandaleux, mais légitime. » ajoute-il.

« Cet épisode navrant montre les limites de l’élargissement de l’Union Européenne.
L’Union Européenne doit se saisir de la question afin de dégager une politique européenne cohérente, ambitieuse et applicable sans distinction, dans chacun des Etats membres de l’UE » conclut le Président du CNI.