Famille : que cache le statut de tierce personne évoqué par Nicolas Sarkozy ?

Annick du ROSCOÄT, la Présidente du CNI était présente aujourd’hui à Élysée à l’occasion du 1er discours, très attendu, de Nicolas SARKOZY sur la famille… Il était temps!

“Si l’on écoute le discours du Président de façon peu attentive, l’on ne peut qu’être globalement satisfait puisqu’il a repris les points forts du CNI, notamment à propos de la responsabilité des parents dans la réussite de la construction de la cellule familiale et dans son rôle déterminant dans l’éducation et dans la construction de la solidarité intergénérationnelle. Le Président va également dans le bon sens en reprenant notre idée d’une aide à la femme qui travaille pour mieux mettre en adéquation sa vie familiale et sa vie professionnelle” déclare Annick DU ROSCOÄT, Présidente du CNI.

“Mais lorsque le Président projette de créer un statut pour les tiers qui vivent au domicile d’enfants dont ils ne sont pas les parents, nous nous interrogeons sur la finalité de cette idée.

Que cache-t-elle ? S’interroge Annick du ROSCOÄT.