Modulation des allocations familiales : “les familles sont harcelées fiscalement par François Hollande”‏

Gilles Bourdouleix, Député-maire de Cholet et Président du CNIP, s’insurge contre la modulation des allocations familiales décidée par les socialistes.

«Depuis 2012, les familles et les classes moyennes sont harcelées fiscalement par François Hollande. Son gouvernement poursuit son offensive contre les familles : baisse du quotient familial, réduction de la PAJE et aujourd’hui modulation des allocations familiales », déclare Gilles Bourdouleix, député-maire de Cholet et Président du CNIP.

« La famille est reconnue comme cellule de base de la société et je suis très attaché au principe de l’universalité des allocations familiales », indique-t-il.

« François Hollande ne cesse de fragiliser l’institution de la famille et décide de moduler les allocations familiales au mépris de toute discussion à l’Assemblée Nationale.  La mise sous conditions de ressources des allocations familiales est une double peine pour les classes moyennes. Le nivellement de ces dernières va conduire à leur disparition. La Ministre des Affaires Sociales déclare qu’elle compte réaliser 700 millions d’euros d’économies sur le dos des familles… quand l’Aide Médicale d’Etat atteint désormais 1 milliard d’euros… chercher l’erreur !», ajoute-il.

« Mes ennemis, ce sont les classes moyennes et les familles nous dit aujourd’hui le gouvernement », Gilles Bourdouleix.