Coupures de gaz : Méthodes de « voyou »

Suite aux coupures de gaz opérées à Paris et dans de nombreuses villes françaises par la CGT, le CNI dénonce fermement le comportement scandaleux et délictueux de ces syndicalistes.

« Ces “actes de sabotage” s’apparentent à des méthodes de « voyou » et sont à rapprocher des prises en otage des dirigeants d’entreprise qui font désormais parti de l’arsenal outrancier de syndicalistes radicaux » s’insurge Annick du Roscoät, Présidente du CNI.

« La crise économique est massive et les licenciement se multiplient dans de nombreux secteurs, à l’exception de celui du service public bénéficiant de la sécurité de l’emploi. N’est-il pas indécent d’opérer des coupures volontaires d’alimentation sur le réseau GDF-Suez sur des clients touchés par la crise, comme de nombreux français, pour des revendications salariales ? » ajoute-elle.

« Ces actes de délinquance pour des revendications sociales ne peut être acceptées dans un pays démocratique comme le nôtre. Notre démocratie est prise en otage. Je demande aux pouvoirs publics d’appliquer les sanctions les plus sévères pour ce type de comportement » conclut Annick du Roscoät.