Le CNIP rappelle la liberté de choix de chaque électeur

Le premier tour des élections cantonales confirme les scrutins passés et notamment le rejet de la majorité présidentielle.

« Les scrutins se suivent et se ressemblent. Il y a une déperdition inquiétante des voix qui montre le désarroi de l’électorat traditionnel de la majorité, d’autant que la gauche stagne » indique le Président du CNIP et Député-Maire de Cholet, Gilles Bourdouleix.