Cinquante ans après mai 68, le naufrage des syndicats étudiants de gauche

FIGAROVOX/CHRONIQUE – Pour Gilles-William Goldnadel, l’agitation qui règne dans certaines universités est une tentative ratée de rejouer mai 68. L’avocat y voit davantage le triomphe de la sottise que des intérêts populaires, dont les étudiants n’ont plus le souci depuis longtemps. Certains semblant espérer un nouveau mai 68 en 2018, je souhaiterais par ces quelques…

Détails

Du mauvais côté d’un conflit

Les Anglo-saxons sont coutumiers du mensonge d’État ou de la désinformation. Ils manipulent l’opinion internationale avec un profond mépris pour l’intelligence des peuples et des gouvernants étrangers. Ce qui se déroule actuellement, face à la Russie, est typique de cette suffisance et de la vision des relations internationales qui en découle.    Nous savons ce…

Détails

Dictature en marche

« La précondition d’une dictature n’est pas que toute l’opposition soit en prison mais que les organes de contre-pouvoir soient supprimés ». Voilà très exactement le projet d’Emmanuel Macron. À défaut de s’attaquer aux vraies questions que, comme un certain nombre de ses prédécesseurs, il préfère ignorer, le président de la République utilise les outils de la démagogie pour concentrer encore davantage son pouvoir, en même temps qu’il use d’une arme infiniment plus subtile qu’une vulgaire réforme du mode de scrutin, pour continuer à se garantir un parlement à sa botte.

Détails

Tristesse et fierté

Nous saluons avec émotion et respect la mémoire du colonel Arnaud Beltrame, un héros français. Nous nous étions inclinés avec la même émotion et admiration au souvenir du père Jacques Hamel, un martyr, lui aussi enfant de notre peuple. Avec eux, poussées par la mémoire collective, nos pensées se dirigent vers tous ces jeunes hommes, soldats de France, qui, inscrivant leurs pas dans ceux dont le nom est gravé sur les monuments de nos villes et villages, ont récemment donné leur vie, en combattant, pour la Patrie, l’ennemi islamique.

Détails

Revue de presse : Droites extrêmes: La chasse est ouverte

LIBERATION – 28 FEVRIER 2018

Droites extrêmes: La chasse est ouverte

Par Tristan Berteloot — 28 février 2018 à 21:06

 En vue des élections européennes de 2019, le FN cherche discrètement à rallier des personnalités extérieures comme Nicolas Dupont-Aignan. En plein doute depuis la dernière présidentielle, Marine Le Pen se retrouve sur le même créneau que Laurent Wauquiez ou Florian Philippot.

Détails

Loi anti « fake news » : une grave atteinte à la liberté d’expression

La loi anti-« fake news » annoncée par le président Macron lors de ses vœux à la presse, constitue une grave atteinte à la liberté d’expression et à la liberté de la presse.
 
« Une telle loi serait non seulement inutile, puisque la loi de 1881 sur la liberté de la presse réprime déjà la publication, la diffusion ou la reproduction de fausses nouvelles, mais surtout extrêmement dangereuse pour la liberté d’expression déjà mise à mal par les lois « mémorielles » mises en place par Pleven, Gayssot ou Taubira », déclare le Président du CNIP, M Bruno North.

Détails

Le premier faux pas de Brigitte Macron

 

Le CNIP, par la voix de son président, Bruno North, dénonce le Premier faux pas de Brigitte Macron vis-à-vis de la fonction présidentielle, à la suite de son interview sur RTL.

« Elle estime – au nom de l’égalité Homme-Femme – ne pas avoir à être placée derrière son mari ; mais c’est pourtant son mari qui a été élu et qui représente la France, libre à elle de l’accompagner ou non, de remplir ou non le rôle de Première dame pour lequel elle s’est pourtant battue », déclare Bruno North, Président du CNIP.

Détails

Election de Laurent Wauquiez à la présidence des Républicains

Wauquiez aura-t-il le courage à l’aune de ses promesses ? 

Le CNIP, par la voix de son Président, M Bruno North, se félicite de l’élection de Laurent Wauquiez à la Présidence des Républicains.

« Cette désignation sans surprise de Laurent Wauquiez sera-t-elle l’occasion d’une recomposition de l’échiquier politique ou l’accélération de la décomposition de la droite due à la mollesse des choix qui ont souvent caractérisé l’UMP puis LR ? », s’interroge M Bruno North, Président du CNIP.

Détails

Le CNIP s’oppose à l’écriture inclusive

Le CNIP, par la voix de son Président, M Bruno North, dénonce l’attitude de la bien-pensance gaucho-bobo de vouloir révolutionner la langue française avec l’écriture inclusive   « Comme l’a très justement rappelé, le Ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, ce principe abîme effectivement la langue française écrite en rendant la lecture et l’orthographe particulièrement complexes »,…

Détails