Annick duRoscoät, conservatrice de « la droite rebelle »

Le Figaro – 27/05/2009

CURIEUX personnage qu’Annick du Roscoät. Cette sexagénaire à l’accent gouailleur, qu’on croirait sortie d’un scénario de Michel Audiard, tient à bout de bras le plus vieux parti de droite, le Centre national des indépendants et paysans( CNI) ,qu’elle préside depuis neuf ans. S’ estimant peu écoutée par l’UMP, elle prend aujourd’ hui le risque de descendre dans l’arène pour les européennes comme tête de liste en Ile-de-France …

Lire la suite…

« Sévère, Annick du Roscoät »

Valeurs actuelles – 12 mars 2009

Sévère. Présidente du CNI, Annick du Roscoàt estime que l’ouverture d’ une information pénale à l’ encontre d’ Élie Domota, après ses déclarations sur les patrons békés, n’ est pas suffisante .
Celleci exige des « sanctions disciplinaires » de l’ administration visant le chef du LKP, qui est aussi directeur adjoint de l’ ANPE locale.

Européennes. Le CNI va présenter deux listes

Le Figaro – 5 mars 2009

Le CNI (Centre National des Indépendants et paysans) va présenter deux listes aux élections européennes de juin.
L’une en Ile de France et l’autre en outre mer, a annoncé hier sa présidente Annick du Roscoät. Elle même sera tête de liste en Ile de France, tandis que Daniel Mugerin dirigera la liste « les Iles de France ».