Frontières : rétablissement national ou renforcement européen ?

La vague d’attentats qui a secoué la France depuis 2 ans et l’Europe a placé au centre des débats la question du contrôle des frontières, préoccupation historique du CNIP.

La question est indiscutablement liée à :

Le principe fondamental de la construction européenne est la libre circulation des biens et des personnes.
Toutefois le droit à la sécurité des biens et des personnes doit primer sur toutes les autres préoccupations aussi légitimes soient-elles.

MDL-CNIP : un accord gagnant-gagnant

 

En novembre 2016, j’écrivais (http://les-liberes.fr/les-liberes-passent-a-laction/) que nous avions accumulé les preuves de la nature réelle des caisses de sécurité sociale, de la façon illégale dont un bon nombre de ces caisses ont été créées ; que nous avions accumulé les arguments juridiques, en droit européen et en droit national, qui prouvent sans aucun doute possible que le monopole de la sécurité sociale est illégal ; que malgré cela, les juges continuent avec la plus complète mauvaise foi à nier l’évidence, à copier-coller les arguments mensongers des caisses de sécurité sociale, à condamner des gens qui ne font qu’appliquer leur droit le plus strict ; qu’à l’évidence, le problème n’était pas ou plus juridique, mais politique, au sens où les jugements sont rendus pour des raisons politiques et idéologiques ; et que par conséquent, il était temps que les libérés investissent le terrain politique.