Faites ce que je dis et pas ce que je fais

Gilles BOURDOULEIX, Président du CNI, juge inacceptable et insupportable les dépenses dispendieuses engagées par la France lors de sa Présidence de l’Union Européenne.

« Ces dérives scandaleuses en période de crise et inédites depuis la création de l’Union Européenne démontrent, si besoin était, que nos dirigeants marchent sur leur tête. Les dépenses somptuaires et arrogantes du sommet de l’Etat sont incompréhensibles. La France entrait dans l’une des crises économiques les plus importantes de son histoire et se devait de montrer l’exemple.

Gilles Bourdouleix : « ceux qui n’acceptent pas nos valeurs de civilisation n’ont qu’à quitter la France »

http://e-deo.typepad.fr – 29 octobre 2009

EXCLUSIF ! Député du Maine-et-Loire et depuis peu président du CNI, Gilles Bourdouleix a bien voulu répondre à nos questions. L’entretien a eu lieu hier soir à l’Assemblée nationale.

Gilles Bourdouleix, bonsoir. Alors que Philippe de Villiers a rejoint le Comité de liaison, le Centre national des Indépendants paraît bien isolé. Pourquoi ne rejoignez-vous pas, dans le cadre de la stratégie d’ouverture à droite ou du Comité de liaison de l’UMP, la majorité ?

Vous savez, je suis le premier à protester parce que le CNI n’est pas invité par le Comité de liaison ! L’ouverture telle qu’elle est pratiquée actuellement ne me satisfait pas : je ne suis pas emballé par Besson ou Bockel qui ont obtenu des places sur les listes NC-UMP et des élus aux dernières élections européennes alors qu’ils ne représentent rien. L’ouverture n’est même pas efficace sur le plan électoral puisqu’entre 2007 et 2009, l’UMP a perdu des millions d’électeurs.

M. Gilles Bourdouleix, député (UMP) de Maine et Loire, Maire de Cholet, élu Président du Centre national des Indépendants et Paysans – CNI

M. GillesBOURDOULEIX, député( UMP) de Maine-et-Loire, maire de Cholet, a été élu samedi président du Centre national des Indépendants et Paysans-CNI parl es membres du comité directeur. Il succède à Mme Annick du ROSCOAT, présidente du Haut comité national de la francophonie ,qui occupait ces fonctions depuis 2000, nommée présidente d’honneur du mouvement

Lire l’article…